Des études ont montré que les gens sont devenus beaucoup plus sensibles à l’hygiène en 2020. Ainsi, deux personnes sur trois veulent se laver les mains immédiatement après avoir touché une poignée de porte, une rampe ou d’autres zones de contact. En 2019, elles n’étaient qu’un tiers. De plus, 83 % des personnes interrogées ont indiqué toucher au quotiden le moins d’objets possible tels que poignées de porte, barres ou boutons-poussoirs. Un an plus tôt, c’était un peu plus de la moitié des personnes interrogées (53 %).

Les gens sont devenus plus disciplinés en matière d’hygiène. Une enquête Forsa menée à l’occasion de la Journée internationale de l’hygiène des mains a montré que 93 % des gens se lavent les mains immédiatement lorsqu’ils rentrent chez eux. En 2019, ce pourcentage était beaucoup plus faible – seulement 71 %.

L’hygiène est également prise en compte à l’extérieur de la maison. Architectes, planificateurs et gestionnaires de bâtiment sont plus préoccupés que jamais par des questions telles que : « Comment réduire la peur de la contamination dans les bâtiments ? » et « Comment faire de la prévention et lutter contre les infections ? »

Une réponse fréquente consiste à réduire le nombre de zones de contact des mains. Par exemple, en aménageant le bâtiment pour permettre une circulation sans contact, pour laquelle les portes sans contact jouent un rôle essentiel. Selon Dormabaka, la stratégie optimale en matière d’hygiène des bâtiments repose sur la combinaison de quatre éléments :

  • Des systèmes de portes automatiques ;
  • Des ouvre-portes sans contact ;
  • Un contrôle d’accès sans contact ;
  • Des mesures et technologies complémentaires.

Chaque bâtiment ayant des exigences distinctes, il est nécessaire d’examiner pour chacun comment assembler ces composants.

Un hôpital a des normes d’hygiène différentes de celle d’un bureau. De même, un laboratoire où sont utilisées des substances microbiologiques est soumis à des directives plus sévères que dans l’agroalimentaire, pourtant déjà strictement réglementé. Dans le secteur de la restauration, les flux de personnes ne sont pas aussi importants que dans un aéroport.

Un fournisseur de solutions expérimenté peut vous conseiller sur le choix des technologies appropriées et de leur éventuelle combinaison.

 

Stratégie d’hygiène pour les bâtiments

 

Le livre blanc complet sur le sujet peut être téléchargé ici :